Deutsch
English
Français
 
 
 

Jobportraits

 

Maurizio Scaramuzza
Chef de service CNS Expert Team chez skyguide

Où travaillez-vous et quelle est votre tâche ?
Je dirige une équipe d’experts auprès des services suisses de la navigation aérienne skyguide dans le domaine de la communication par radio, de la navigation et du contrôle aérien, avec une focalisation sur les technologies futures. Cette activité comporte entre autres des tâches depuis l’introduction de nouveaux systèmes et procédés (par exemple des procédures d'atterrissage assistées par satellite) et allant jusqu’à leur planification et stratégie. Un autre champ d’activité est l’analyse et la solution de problèmes spécifiques en lien avec les systèmes décrits plus haut. Finalement, diriger mon équipe est un élément important de mon travail.

Qu’avez-vous fait dans votre travail la semaine passée ? A quoi ressemble votre quotidien au travail ?
Durant la semaine passée, je me suis occupé de l’évaluation de données GPS relevées par des enregistreurs numériques installés spécialement dans un grand nombre d’hélicoptères. L’un des buts est la détection de sources de perturbations potentielles du GPS. En parallèle, j’ai travaillé sur une publication à ce sujet, qui doit être présentée lors d’une conférence aux Etats Unis. En outre, j’ai examiné les dossiers de candidats qui ont postulé pour un poste dans l’équipe et j’ai mené des entretiens d’embauche. Et je n’étais pas en manque de divers travaux administratifs.

Qu’est-ce qui vous plaît particulièrement dans votre travail ? Qu’est-ce qui est particulièrement intéressant et passionnant dans votre métier ?
Les tâches très variées sont certainement un élément intéressant du travail. De ce fait, je suis toujours confronté à de nouveaux défis. La passerelle qu’on peut établir à de nombreuses reprises entre la géodésie et le transport aérien est très intéressante. De plus, le vaste réseau au niveau national et international que j’ai pu construire au cours des dernières années constitue un grand enrichissement.

Qu’est-ce qui vous a motivé à choisir ce métier ?
Le domaine de la navigation aérienne et de l'aéronautique m’a passionné depuis mon enfance. Il existe de nombreux moyens de transformer cette fascination en métier.  J’avais deux options pour y arriver. Soit je faisais une carrière de pilote, soit je faisais des études. J’ai finalement choisi la deuxième option, parce que j’étais depuis toujours intéressé par le fonctionnement de la nature et de l’ingénierie. J’ai donc suivi des études en géomatique (autrefois génie rural et technique de mensuration). Je m’y intéressais aussi parce que les thèmes traités étaient très divers et que les sciences de la terre n’étaient pas négligées.

A quoi ressemble votre parcours de formation et professionnel jusqu’à présent ?
Après les études à l’EPF, j’ai soutenu une thèse de doctorat dans le domaine des procédures d'atterrissage soutenu par satellite. J’ai ensuite commencé à travailler auprès du service de contrôle aérien skyguide (autrefois swisscontrol). Au début, je me suis essentiellement occupé de travaux concernant la navigation par satellite dans l’aviation. Au cours des années, mon champ d’activité s’est élargi, de sorte que j’ai été en mesure mettre sur pied une équipe pour le travail dans ce domaine.

Comment avez-vous trouvé votre emploi actuel et qu’est-ce qui vous a particulièrement aidé dans la recherche de ce travail ?
Mon travail de doctorat a été élaboré en coopération avec diverses organisations et entreprises de l’industrie aérienne, entre autres aussi avec le contrôle aérien. Vers la fin de la rédaction, un poste a été mis au concours dans le contrôle aérien, qui correspondait à mes compétences. Ma postulation à ce poste était donc une suite logique pour moi.

Selon-vous, quelles sont les qualités et capacités qui sont utiles pour le métier d’ingénieur-e ?
Il faut des compétences techniques et scientifiques, un sens de l’analyse, une ouverture pour la nouveauté et une bonne capacité de communiquer.

Pouvez-vous nous révéler votre devise ou philosophie de vie ?
D‘apprendre tous les jours quelque chose de nouveau.

Parlez-nous de certains jalons importants et de moments forts dans votre carrière professionnelle.
L’utilisation très large et quotidienne des systèmes GNSS et la disponibilité rapide et globale d’informations par Internet.

Quels conseils pouvez-vous donner aux élèves qui s’intéressent aux études en géomatique ?
Les études en géomatique couvrent une vaste panoplie de domaines spécialisés, ce qui est un grand avantage pour le parcours de carrière. Si on est intéressé par ces domaines de spécialisation, les études de géomatique valent certainement la peine.

 

 

touts les portraits:

Urs Brichmeier

Raumentwicklung und Infrastruktursysteme ETH (MSc)

Mehr erfahren »

Jörg Amsler

Ancien directeur du Secteur Améliorations foncières de l'Office fédéral de l'agriculture

En apprendre plus »

Steffi Chroust

Ingénieure en géomatique HES

En apprendre plus »

Gabriel Flury

Ingénieur en géomatique mensuration d’ingénieur

En apprendre plus »

Petra Hellemann

Experte améliorations foncières Office fédéral de l’agriculture

En apprendre plus »

Klara Hunger

Cheffe de projet section Raum und Verkehr

En apprendre plus »

Lukas Hurni

Ingénieur en géomatique HES

En apprendre plus »

Dr. Alex Kohli

Directeur général et directeur de projets internationaux

En apprendre plus »

Madeleine Manyoky

Doctorante à l’EPF Zurich

En apprendre plus »

Prof. Dr. Stephan Nebiker

Professeur à la FHNW

En apprendre plus »

Stefan Osterwalder

Géomètre et directeur d’un bureau d’ingénieurs

En apprendre plus »

Martin Probst

Membre de la direction et directeur SIT/SIG

En apprendre plus »

Nicole Romer

Cheffe de projet mensuration d’ingénieur chez Corrodi Geomatik AG

En apprendre plus »

Dr. Claudia Röösli

Swiss Space Center

En apprendre plus »

Martin Rub

Geomatikingenieur ETH Projektleiter Ing.Vermessung

Mehr erfahren »

Maurizio Scaramuzza

Chef de service DNS Expert Team chez Skyguide

En apprendre plus »

Hannes Schneebeli

Directeur de l’infrastructure Glattalbahn

En apprendre plus »

Hanspeter Schlatter

Chef d’équipe auprès des infrastructures des CFF

En apprendre plus »

Dr. Fridolin Wicki

Directeur de l’Office fédéral de topographie

En apprendre plus »