Deutsch
English
Français
 
 
 

Jobportraits

 

Hanspeter Schlatter
Chef d’équipe auprès des infrastructures des CFF

Où travaillez-vous et quelle est votre tâche ?
Je travaille auprès des infrastructures des CFF à Berne-Wankdorf dans le domaine des installations de sécurité. J’y suis chef d’équipe depuis 2011. Nous élaborons principalement des plans et des rapports de sécurité et des analyses de risques surtout dans le domaine des postes d’aiguillage, de la commande et de la signalisation et nous soutenons aussi d’autres domaines de compétence pour les plans et les rapports de sécurité, ainsi que les analyses de risques.

Qu’avez-vous fait dans votre travail la semaine passée ? A quoi ressemble votre quotidien au travail ?
Un nouveau collaborateur a commencé son travail au début de la semaine, maintenant, l’équipe est à nouveau au complet. Elle est composée de 9 collaborateurs internes et de 2 collaborateurs externes. De ce fait, une bonne partie de la semaine était consacrée à la formation du nouveau collaborateur. Ensuite, j’ai participé à quelques concertations intermédiaires (séance semestrielle formelle dans le cadre de l’évaluation du personnel) avec d’autres collaborateurs et il y a eu des discussions spontanées au sujet de questions concrètes pour les analyses de risques etc., etc.

Qu’est-ce qui vous plaît particulièrement dans votre travail ? Qu’est-ce qui est particulièrement intéressant et passionnant dans votre métier ?
Le travail en équipe, ce sont tous de jeunes femmes et hommes motivés et très bien formés (28 à 38 ans), cela me fait très plaisir. Nous apportons notre contribution à la sécurité ferroviaire en général, plus concrètement aussi à la nouvelle ligne du Gothard. Les thèmes sont passionnants et variés, il y a toujours de nouveaux problèmes à résoudre.

Qu’est-ce qui vous a motivé à choisir ce métier ?
Le choix des études au début des années 80 n’a pratiquement plus rien à voir avec l’activité actuelle. Ce qui est pareil pour les deux – les études et mon travail actuel – c’est la vaste palette des problématiques, l’activité en tant que généraliste. Mon choix d’études était à l’époque surtout lié à l’activité d’ingénieur, au lien avec la nature/l’environnement et à la passion pour les cartes géographiques. 

A quoi ressemblait votre parcours de formation et professionnel jusqu’à présent ?
Après les études, j’ai occupé pendant trois ans un poste d’assistant à l’EPF (Institut für Baustatik und Konstruktion, IBK), c’est dans ce cadre que le professeur J. Schneider m’a refilé le « virus du risque » - depuis, je travaille dans le domaine de la sécurité et du risque. J’ai ensuite travaillé deux fois 5 années dans des bureaux d’ingénieurs dans la région de Zurich, qui étaient spécialistes des questions de sécurité. Depuis 2002, je travaille pour les CFF. Je n’ai pas suivi des cours de formation postgrade, mis à part la formation d’officier que j’ai accomplie durant mes études :)

Comment avez-vous trouvé votre emploi actuel et qu’est-ce qui vous a particulièrement aidé dans la recherche de ce travail ?
Il y avait beaucoup de chance et de hasard en jeu. La période de mon assistanat était certainement très marquante et le travail dans les bureaux d’ingénieurs sur le « marché libre » constituait sans doute une bonne base. Le départ pour Berne et mon travail actuel pour les CFF ont été déclenchés par des motivations d’ordre privé.

Selon-vous, quelles sont les qualités et capacités qui sont utiles pour le métier d’ingénieur-e ?
Un « intérêt minimal » pour les mathématiques est sans doute utile, ainsi que la pensée systémique, la curiosité, la recherche du lien de cause à effet, et l’envie d’apporter votre contribution…

Parlez-nous de certains jalons importants et de moments forts dans votre carrière professionnelle.
- Premier discours lors d’une conférence sur les risques/la sécurité (en 2001 à Malte, en anglais)
- développement théorique et mise en œuvre pratique d’un dispositif de détection d’incendies et de produits chimiques pour le rail (2002 à 2006), présentation de ce travail entre autres lors de conférences à Duisburg (2004) et Turin (2006). 
- Accès à la fonction de chef d’équipe il y a 4 ans.

Quels conseils pouvez-vous donner aux élèves qui s’intéressent aux études en géomatique ?
Les études de génie rural de l’époque n’ont probablement plus rien en commun avec les études de géomatique actuels. Toute l’informatique, qui n’existait pratiquement pas à l’époque et qui ne m’intéresse que très peu, constitue aujourd’hui un pilier important de mon travail. Ce sont surtout les choses générales que j’ai mentionné plus haut : le plaisir des mathématiques et de la géométrie, la pensée systémique, la curiosité, la recherche des causalités …

touts les portraits:

Urs Brichmeier

Raumentwicklung und Infrastruktursysteme ETH (MSc)

Mehr erfahren »

Jörg Amsler

Ancien directeur du Secteur Améliorations foncières de l'Office fédéral de l'agriculture

En apprendre plus »

Steffi Chroust

Ingénieure en géomatique HES

En apprendre plus »

Gabriel Flury

Ingénieur en géomatique mensuration d’ingénieur

En apprendre plus »

Petra Hellemann

Experte améliorations foncières Office fédéral de l’agriculture

En apprendre plus »

Klara Hunger

Cheffe de projet section Raum und Verkehr

En apprendre plus »

Lukas Hurni

Ingénieur en géomatique HES

En apprendre plus »

Dr. Alex Kohli

Directeur général et directeur de projets internationaux

En apprendre plus »

Madeleine Manyoky

Doctorante à l’EPF Zurich

En apprendre plus »

Prof. Dr. Stephan Nebiker

Professeur à la FHNW

En apprendre plus »

Stefan Osterwalder

Géomètre et directeur d’un bureau d’ingénieurs

En apprendre plus »

Martin Probst

Membre de la direction et directeur SIT/SIG

En apprendre plus »

Nicole Romer

Cheffe de projet mensuration d’ingénieur chez Corrodi Geomatik AG

En apprendre plus »

Dr. Claudia Röösli

Swiss Space Center

En apprendre plus »

Martin Rub

Geomatikingenieur ETH Projektleiter Ing.Vermessung

Mehr erfahren »

Maurizio Scaramuzza

Chef de service DNS Expert Team chez Skyguide

En apprendre plus »

Hannes Schneebeli

Directeur de l’infrastructure Glattalbahn

En apprendre plus »

Hanspeter Schlatter

Chef d’équipe auprès des infrastructures des CFF

En apprendre plus »

Dr. Fridolin Wicki

Directeur de l’Office fédéral de topographie

En apprendre plus »