Deutsch
English
Français
 
 
 

Jobportraits

 

Prof. Dr. Stephan Nebiker
Professeur à la Fachhochschule Nordwestschweiz

Où travaillez-vous et quelle est votre tâche ?
je travaille à l’institut de mensuration et d’information géographique de la Fachhochschule Nordwestschweiz (FHNW) et j’y enseigne la photogrammétrie, la télédétection et la géoinformatique. Mes tâches variées incluent les cours pour les filières d’études du Bachelor et du Master, la direction de la filière master en géomatique ainsi que la direction d’un groupe de recherche composé d’environ 10 personnes. 

Qu’avez-vous fait dans votre travail la semaine passée ? A quoi ressemble votre quotidien au travail ?
Mon travail quotidien est très varié et intéressant. La semaine dernière, j’ai par exemple donné un cours sur les satellites de télédétection, j’ai mené plusieurs entretiens relatifs à des projets avec des étudiants du Master, j’ai eu des discussions préalables avec des collaborateurs et des partenaires de projet pour un nouveau projet de recherche passionnant, j’ai travaillé sur une expertise pour une organisation internationale et – chaque fois que j’avais un peu de temps – sur un article scientifique dont je suis l’auteur.

Qu’est-ce qui vous plaît particulièrement dans votre travail ? Qu’est-ce qui est particulièrement intéressant et passionnant dans votre métier ?
Ce que j’aime particulièrement dans mon métier de professeur, c’est la liberté académique. J’ai une grande autonomie dans le choix des nouveaux thèmes que j’élabore avec mon équipe pour l’avenir proche et dans les sujets que j’aimerais transmettre à mes étudiants dans mes cours. Pouvoir être en contact avec de jeunes gens et la chance de m’occuper en permanence de nouveaux développements er de nouvelles technologies sont des aspects particulièrement intéressants et passionnants de mon travail.

Qu’est-ce qui vous a motivé à choisir ce métier ?
Je me suis très tôt intéressé aux cartes et à la géométrie et j’ai eu la possibilité lorsque j’étais au gymnase de travailler dans un bureau de géomètre durant les vacances. J’étais fasciné par le mélange du travail sur le terrain et au bureau, en utilisant à l’époque encore des cartes analogiques. Et même si le champ professionnel de la géomatique a totalement changé depuis et qu’il s’est beaucoup élargi, cette fascination ne m’a jamais quitté.

A quoi ressemble votre parcours de formation et professionnel jusqu’à présent ?
Après mes études d’ingénieur géomètre à l’EPF Zurich, j’avais envie de partir à l’étranger. J’avais la chance de pouvoir travailler pendant cinq ans comme ingénieur de projet et formateur dans de dizaines de pays sur presque tous les continents et d’accumuler une expérience unique. Après avoir décroché le brevet fédéral l’ingénieur géomètre, je suis retourné à l’EPF et j’y ai écrit une thèse de doctorat dans le domaine des systèmes d’information géographique, un sujet totalement nouveau à l’époque.

Comment avez-vous trouvé votre emploi actuel et qu’est-ce qui vous a particulièrement aidé dans la recherche de ce travail ?
Dans mes fonctions d’expert et d’enseignant suppléant, je m’étais déjà familiarisé avec l’Institut de mensuration et de l’information géographique de la FHNW. Mon expérience dans l’organisation et la direction de cours de formation m’a beaucoup aidé. Lorsque la chair de photogrammétrie et de géoinformatique a été mise au concours, je devais faire un choix entre ce poste et une offre d’emploi passionnante auprès de l’ESRI en Californie. Je n’ai jamais regretté d’avoir décidé en faveur de la FHNW.

Selon-vous, quelles sont les qualités et capacités qui sont utiles pour le métier d’ingénieur-e ?
Du fait que la géomatique change et se développe très rapidement, il faut, selon moi, outre une compétence de base pour les mathématiques, aussi une ouverture et un intérêt pour la nouveauté pour être heureux et pour avoir du succès dans ce métier. Je trouve que l’interaction entre la géomatique et de nombreux autres domaines techniques est fascinante et très enrichissante.

Pouvez-vous nous révéler votre devise ou philosophie de vie ?
En fait, je n’ai pas de devise. Mais « il faut aimer les hommes » et « être ouvert aux nouveautés » me semblent de bonnes bases pour rester heureux dans un métier de formation.

Parlez-nous de certains jalons importants et de moments forts dans votre carrière professionnelle.
Dans mon métier, j’ai connu divers moments forts, mais j’ai aussi essuyé des revers. Un moment particulièrement fort pour moi, ce sont les réussites professionnelles de mes anciens étudiant-e-s et collaboratrices et collaborateurs. Par exemple en tant que fondatrices ou fondateurs d’entreprises ou en tant que professeur-e-s. De plus, la création d’entreprises Spin-off avec d’anciens étudiant-e-s et collaboratrices/collaborateurs et très intéressante – avec tous ses risques et effets secondaires …

Quels conseils pouvez-vous donner aux élèves qui s’intéressent aux études en géomatique ?
Les personnes qui aimeraient savoir comment reproduire la réalité numériquement à l’aide de caméras ou d’autres capteurs, comment modéliser la réalité en deux ou trois dimensions ou comment saisir des données environnementales à l’aide de drones ou de satellites et comment les analyser, les visualiser et les utiliser, par exemple dans une application, sont à la bonne place dans les études en géomatique.

 

 

touts les portraits:

Urs Brichmeier

Raumentwicklung und Infrastruktursysteme ETH (MSc)

Mehr erfahren »

Jörg Amsler

Ancien directeur du Secteur Améliorations foncières de l'Office fédéral de l'agriculture

En apprendre plus »

Steffi Chroust

Ingénieure en géomatique HES

En apprendre plus »

Gabriel Flury

Ingénieur en géomatique mensuration d’ingénieur

En apprendre plus »

Petra Hellemann

Experte améliorations foncières Office fédéral de l’agriculture

En apprendre plus »

Klara Hunger

Cheffe de projet section Raum und Verkehr

En apprendre plus »

Lukas Hurni

Ingénieur en géomatique HES

En apprendre plus »

Dr. Alex Kohli

Directeur général et directeur de projets internationaux

En apprendre plus »

Madeleine Manyoky

Doctorante à l’EPF Zurich

En apprendre plus »

Prof. Dr. Stephan Nebiker

Professeur à la FHNW

En apprendre plus »

Stefan Osterwalder

Géomètre et directeur d’un bureau d’ingénieurs

En apprendre plus »

Martin Probst

Membre de la direction et directeur SIT/SIG

En apprendre plus »

Nicole Romer

Cheffe de projet mensuration d’ingénieur chez Corrodi Geomatik AG

En apprendre plus »

Dr. Claudia Röösli

Swiss Space Center

En apprendre plus »

Martin Rub

Geomatikingenieur ETH Projektleiter Ing.Vermessung

Mehr erfahren »

Maurizio Scaramuzza

Chef de service DNS Expert Team chez Skyguide

En apprendre plus »

Hannes Schneebeli

Directeur de l’infrastructure Glattalbahn

En apprendre plus »

Hanspeter Schlatter

Chef d’équipe auprès des infrastructures des CFF

En apprendre plus »

Dr. Fridolin Wicki

Directeur de l’Office fédéral de topographie

En apprendre plus »